Tueries de Toulouse : retour sur les 32 heures d'opération du Raid

4ylf3
Source : http://www.toulouseinfos.fr Il aura fallu un peu plus de 5 minutes aux hommes du Raid pour mettre fin au siège de l’immeuble de Mohammed Mérah situé dans le quartier de la cote pavé. Retranché à l’intérieur depuis 3 heures du matin mercredi le suspect avait promis de se rendre à plusieurs reprises avant de changer d’avis peu avant 23 heures. Les hommes du raid décident alors de le tester en envoyant sur le bâtiment 3 grenades aveuglantes. D’autres grenades seront envoyées dans la nuit mais ce n’est qu’en cours de matinée que l’assaut est donné. Dès 10h30 l’assaut est donc donné, les policiers progressent dans l’appartement pièces après pièces, et c’est en s’approchant de la salle de bain que Mohammed Mérah ouvre le feu. Au terme de cette fusillade où environ 300 coups de feu ont été tirés, 2 membres de la section d’intervention sont évacués vers l’hôpital de Purpan pour des blessures légères et Mohammed Mérah a donc été abattu. Une solution que ne voulait pas envisager Aviv Zolabend, vice-président du CRIF Midi-Pyrénées. La mort de Mohammed Mérah ne met cependant pas un terme à cette affaire, en effet ses frères sont encore en garde à vue et pas plus tard que jeudi c’est Aqmi, un groupe d’Al-Qaïda au Magreb qui revendiquait les tueries. Dans tous les cas pour le vice-président du CRIF Midi-Pyrénées c’est grâce à l’éducation que l’on peut se prémunir de ce genre de drame. Et Nicolas Sarkozy a très vite réagi, en effet tout juste deux heures après l’intervention du Raid, le président de la république a annoncé des sanctions pour toute personne se rendant à l'étranger pour y suivre des travaux d'endoctrinement à des idéologies conduisant au terrorisme ainsi que pour la consultation de sites faisant l'apologie du terrorisme. Des mesures chocs très loin des besoins d’éducation.