REGGAE DUB

fbyo
FESTIVAL REGGAE à Fougères (35) orchestré par Milopse et Les Fourmis où se sont produits les groupes SKATALITES / COCO TEA / TIKEN JAH FAKOLY tous auteurs compositeurs et interprètes. Mais de qu'elle origine est le son des génériques de James bond où tom sauyer? Découvrez le dans cette rétrospective du 2 novembre 2007 à Fougères.
Stéffix................................................................................................................................................
..............................................................................................................................................

SKATALITES :

Durant les années soixante, tous les studios fourmillaient de chanteurs désirant enregistrer leurs chansons dans ce nouveau rythme rassembleur. Bob Marley, Peter Tosh, Toots and the Maytals, Jimmy Cliff, Alton Ellis, Ken Boothe… ne sont que quelques-uns des noms qui ont enregistré des pièces de cette nouvelle musique au moment où l'euphorie emporta l'île entière à la suite de l'indépendance de la Jamaïque en 1962.
Le noyau de musiciens qui jouaient dans ces séances de studio ont eu l'occasion de jouer cette musique live devant public: Tommy McCook, Rolando Alphonso, Johnny Moorre, Lester Sterling, Don Drummond, Lloyd Knibb, Lloyd Brevett, Jerry Haynes et Jackie Mittoo commencèrent à travailler ensemble en 1963 et ont formé The Skatalites en mai 1964.

COCO TEA :

Cocoa Tea (ou Coco Tea) né Calvin George Scott le 3 septembre 1959 en Jamaïque, est un auteur-interprète de reggae et de dancehall.
Il est populaire en Jamaïque depuis 1985, mais connu mondialement seulement depuis les années 1990.
En 1983, il obtient deux tubes produits par Henry 'Junjo' Lawes : Rocking Dolly et I Lost My Sonia. En 1989, il forme un trio avec Home T
et Shabba Ranks : leur combinaison à la gloire des radios "pirates", Pirates' Anthem, sera un hit single.

TIKEN JAH FAKOLY :

Doumbia Moussa Fakoly est né le 23 juin 1968 à Odienné au nord-ouest de la Côte d'Ivoire. Issu d'une famille de griots, Fakoly découvre assez tôt la musique reggae et monte son premier groupe, Djelys, eT 1987. C'est donc par la scène qu'il réussit peu à peu à se faire connaître au niveau régional puis national.
Très concerné par l'évolution sociale et politique de son pays, Tiken Jah ne tardera pas à écrire des textes incisifs sur la situation électorale qui fait suite à la disparition d'Houphouët-Boigny en 1993, ce qui lui valut une grande popularité au sein de la jeunesse. C'est en 1998 qu'il monte pour la première fois sur scène en Europe, à Paris.
Tiken Jah Fakoly dit jouer une musique pour « éveiller les consciences » comme il l'a expliqué lors de diverses interviews. Sa musique parle de beaucoup d'injustices que subit la population de son pays d'origine, mais aussi et surtout du peuple africain. C'est donc un reggae proche du peuple africain qui souffre actuellement pour beaucoup de raisons différentes dont l'oppression et la misère.
Par « musique qui éveille les consciences », Tiken Jah Fakoly entend expliquer que les peuples qui vivent sous l'oppression sont des humains au même titre que les autres, qu'ils ont les même droits que tout être humains et qu'ils ont leurs cultures et leurs valeurs. Sa musique est engagée contre la mainmise que l'Occident, particulièrement la France, a sur les richesses d'une grande partie du Continent Noir, notamment au Gabon, au Congo, une oppression également politique qui se traduit par le contrôle des chefs d'États africains via les lobby français qui, quitte à provoquer des guerres, se démènent pour leurs intérêts. Cette proximité avec le peuple, ses aspirations et ses déceptions, fait de Tiken Jah Fakoly un artiste écouté par beaucoup et cela aussi bien en Europe qu'en Afrique.
Depuis 2003, Tiken Jah Fakoli vit exilé au Mali suite à des menaces de mort : des proches du président Laurent Gbagbo ont assassiné plusieurs de ses amis[1].
Il est pour l'annulation de la dette des pays africains, et s'est rapproché du mouvement altermondialiste[2]. Il s'est impliqué dans les manifestations anti-G8.
EN 2006 Pierpoljak l'invite sur un duo pour son nouvel album.La chanson s'appelle Sisi
5 152 vues 7 ans
reportage, video, saint, malo, production, realisateur, rennes, jah, tea, bliss, coco, fourmis, dinan
20 commentaires
Publier
isazoom  — Il y a 7 ans

Salut Steffix !! Avec beaucoup de retard (désolée) je réponds à ton invit' !!!! Très beaux moments de live et de reggae !!!!!! Et puis les gens du public ... certains sont très drôles ..... toujours une belle ambiance dans les concerts de reggae ...... cooooooool !!!! Bisous !! Isa

Jana  — Il y a 7 ans

Bj,merci pour l'invit......toujours aussi agréable. Jana

petrusromanus  — Il y a 7 ans

ca sa passe comme ca chez les breizhounegs !!!
c'est toujours un plaisir !

pavis  — Il y a 7 ans

toujours interessant l'envers du décord .. avant le con cert...Pavis

alextrem  — Il y a 7 ans

Super moment....ambiance au top et ce "james Bond thème" est terrible......et "Mymy" est mimi!!!!

batcath  — Il y a 7 ans

Merci de ces "News Concert" et de faire l'écho de ce qui se passe dans les petites villes! Bon son.

TABBAZ  — Il y a 7 ans

Cool ton reportage, plein de son, plein d'images et des plans coulisses très sympa.
Ce we tu remets ça pour Nordik???

hannacastera  — Il y a 7 ans

sympa se reportage musique sympa tout est sympa

djquan  — Il y a 7 ans

c super sympa steffix ! un bon reportage, bravo !!! merci pour ton invitation, pas deçu...amicalement djquan

tipanie  — Il y a 7 ans

pas mal du tout, félicitations
merci à toi