Michael Youn -- Comme des connards

1ydt9
Michael Youn -- Comme des connards Il intègre une prépa HEC à Neuilly-sur-Seine et poursuit par l'école supérieure de commerce de Nice, le CERAM à Sophia-Antipolis, mais abandonne rapidement ses études pour suivre des cours de radio au Studio-école de France, une école de radio à Boulogne Billancourt, puis de théâtre au Cours Florent à Paris. De 1998 à 2001, il anime les informations de la matinale de Skyrock avec Les Filles, KTL et Sophie, au sein de laquelle il prend de plus en plus d'importance. Il anime durant près de deux années (juillet 2000-mars 2002) le Morning Live sur la chaîne de télévision M6, émission matinale à la tonalité décalée qui reçoit un certain succès parmi les 15/34 ans[réf. nécessaire]. C'est dans le cadre de cette émission qu'il est le pilier des Bratisla Boys, marins supposés reconvertis dans la chanson issus d'un pays imaginaire appelé le Slovakistan, créés à l'origine pour un sketch avant de sortir un album début 2002. Leur chanson phare Stach Stach rencontre un succès auprès du public jusqu'à la prétendue dissolution du groupe à la fin de l'année en prétextant une noyade de ses membres. Début 2003, il participe au tournage du film La Beuze, de François Desagnat (frère aîné de Vincent Desagnat, l'un de ses deux acolytes dans le Morning Live), film dont Le Frunkp est la bande originale. Sous la peau d'Alphonse Brown, il lance un nouveau genre musical, le frunkp, « un mélange de rap et de funk ». Il est également connu pour ses apparitions particulièrement remarquées à la télévision : il n'hésite pas à se mettre nu en public en monopolisant l'image et la parole, en démontant les décors et en mettant les présentateurs en fâcheuse posture. Cependant, il est arrivé plusieurs fois qu'il perde son sang froid sur le plateau (passage chez Marc-Olivier Fogiel, Laurent Ruquier, Stéphane Bern..). En 2004, il crée une parodie de groupe de rock avec les Conards reprise de My Sharona de The Knack, de l'album Get The Knack, auteurs de la chanson titre du film les Onze Commandements, puis monte fin 2006 un groupe parodique de hip-hop, Fatal Bazooka avec Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine. Le premier single Fous ta cagoule, inspiré d'un sketch du Morning Live, est alors n°1 des ventes de singles en France[réf. nécessaire] et vend 500 000 singles. Même position[réf. nécessaire] pour le second titre Mauvaise foi nocturne - feat Vitoo, parodie en règle du tube de Diam's Confession nocturne - feat Vitaa, avec la participation de Pascal Obispo. Un troisième single J'aime trop ton boule est une parodie des chansons rap dont le clip s'inspire de Satisfaction de Benny Benassi, de Call on me d'Eric Prydz ou encore des nombreux clips de Sean Paul. À l'été 2007 sort son quatrième single Trankillement une parodie de tube de l'été version rap de vacances et enfin, Parle à ma main. Durant l'année 2005, il se produit sur scène avec son spectacle, Pluskapoil. En juin 2007, il signe son premier rôle dramatique dans Héros, film de Bruno Merle à la diffusion confidentielle où il joue aux côtés de Patrick Chesnais, Élodie Bouchez, Jackie Berroyer et son père. Le 26 janvier 2008, il remporte le NRJ Awards du meilleur clip de l'année pour Parle à ma main, en duo avec Yelle. Lors d'une interview réalisée avec Allociné, on apprend qu'il est fan des San Antonio Spurs et qu'il rate rarement des matches de son équipe préférée. En 2009, il part au Canada afin de tourner le film qu'il produit, Fatal. En 2009, il ouvre une discothèque à Lille (nord de la france).

À ne pas manquer