Meke Aloha Ku'u Home O Kahalu'u - Florent et Carole ATEM

c38a
Carole ATEM :

- née le 4 octobre 1982,
- professeur certifiée de lettres modernes,
- a commencé le piano en 1991, le chant en 1997,
- a pris des cours particuliers (claviers & chant),
- a suivi une formation au Vocal Institute of Technology (VIT) au Musicians Institute, à L.A. (juillet & août 1997)
- mais a essentiellement travaillé en autodidacte.

Florent ATEM :

- né le 24 novembre 1979,
- professeur agrégé d'anglais,
- a commencé la guitare en 1993, le chant en 1997,
- a pris des cours particuliers de guitare durant la première année,
- a suivi une formation au Guitar Institute of Technology (GIT) au Musicians Institute, à L.A. (juillet & août 1997)
- mais a lui aussi essentiellement travaillé en autodidacte.
- s'est produit à Los Angeles, Las Vegas,
Paris, Hawaii & bien entendu Tahiti.

Carole & Florent ATEM


- ont sorti 4 albums,
- ont été primés au Heiva Upa Rau [Oscars de la musique polynésienne] en 1997,
- nominés en 1999, 2000 et 2003,
- se produisent régulièrement à Tahiti (où ils résident) et également à Hawaii pendant les vacances scolaires, souvent invités par des musiciens hawaiiens de renom (Henry Kapono, Jerry Santos, Melveen Leed, John Cruz, etc...).


..................................................


Historique


Originaires de Tahiti, Carole & Florent ATEM sont déjà deux musiciens très connus sur la scène musicale polynésienne. Pratiquant la guitare depuis 1993, Florent a été de par son style comparé à plusieurs guitaristes de renommée mondiale dont Joe Satriani et Steve Vai, parmi bien d'autres. Il a même récemment eu l'insigne honneur d'être critiqué par un
« monstre » américain de la guitare électrique, Michael Angelo, qui n'a pas tari d'éloges sur les talents de guitariste de Florent aussi bien que sur la qualité de ses compositions. (Cf. pour de plus amples détails, la section Critiques dans la partie consacrée à Florent Atem). Couvrant un large éventail de styles qui va des ballades au hard rock en passant par le jazz fusion et même un répertoire plus « island » (chansons hawaiiennes et tahitiennes), les deux jeunes musiciens se produisent régulièrement en live dans des clubs à Tahiti, ou à Hawaii durant les vacances scolaires.

Florent a fait en septembre 2001 son entrée dans la vie active en tant que professeur certifié d'anglais. Après avoir pris quelques cours de guitare en 1993, auprès d'un ancien élève diplômé du Musicians Institute de Los Angeles, il effectue lui aussi un stage dans la prestigieuse école de musique américaine pour parfaire sa formation de guitariste. Guitariste du groupe, il s'est également mis au chant en 1997 mais joue aussi de la guitare basse ainsi que de la batterie. Sa soeur Carole, a quant à elle débuté le piano en 1991 et est également la chanteuse du groupe. Elle prend ses premiers cours de chant auprès d'une des artistes les plus connues du monde musical hawaiien, Melveen Leed, avant d'effectuer un stage en juillet et août 1997 au MI (Musicians Institute) de Los Angeles.

Carole & Florent ont fait leur première apparition très remarquée à l'âge respectivement de 13 et 16 ans lors d'un concert rock (le Toere Rock) organisé en 1996, devant près de 3000 personnes. C'est également la même année qu'ils concrétisent leur passion par la sortie d'un premier album intitulé Southern Cross, composé de onze titres originaux de jazz/rock fusion écrits par Florent, et salué par la critique hawaiienne comme l'un des meilleurs enregistrements de musique instrumentale moderne par des artistes non originaires de Hawaii. (Cf. la section Critiques pour la revue complète de John Berger, critique musical incontournable sur la scène hawaiienne, parue dans le Honolulu Star-Bulletin). Ce premier album leur vaut d'être récompensés par un « Prix Spécial » au Heiva Upa Rau (Oscars de la musique locale), ainsi que le prix du « Plus Jeune Compositeur » pour Florent. La qualité technique de l'enregistrement est d'ailleurs en adéquation avec la renommée de l'ingénieur du son américain Bob St John, qui sur le continent a travaillé avec des artistes aussi connus que Prince, Extreme, Baby Animals, Metallica et bien d'autres.

A partir de l'année suivante, Carole & Florent ajoutent une nouvelle dimension à leur prouesse musicale en interprétant des chansons d'artistes et amis hawaiiens tels que Jerry Santos ou John Cruz, bien connus dans le monde musical hawaiien, ainsi que leurs propres compositions. S'ensuivent un single de deux titres, Ku'u Home O Kahalu'u de Jerry Santos et Words of Wisdom de Christopher Cross, puis un maxi single, Ha'amana'o, composé de cinq titres originaux et d'une reprise, une chanson de leur ami hawaiien John Cruz : Island Style. Cette dernière production, dont la remarquable jaquette est signée de leur ami Alexandre Reboul, leur vaut d'être nominés aux Oscars de la musique polynésienne, édition 2000, au titre de « Meilleur Auteur-Compositeur » pour la chanson Ha'amana'o, après avoir été nominés l'année précédente dans la catégorie « Album de l'Année ». Leurs nombreuses prestations en live ainsi que les clips vidéo de Ku'u Home O Kahalu'u et Ha'amana'o, fréquemment diffusés sur une chaîne musicale hawaiienne (Hawaiian Beat, Channel 52) et à Tahiti, contribuent à accroître leur popularité à Tahiti aussi bien qu'à Hawaii.

C'est en effet à Hawaii que pendant les congés scolaires Carole & Florent se produisent sous la houlette de promoteurs hawaiiens. Ainsi, les vacances de l'été 1999 furent par exemple des plus actives avec plus d'une vingtaine de prestations, dans des clubs ou avec leurs amis hawaiiens, Henry Kapono, Jerry Santos ou John Cruz, sans compter les interviews sur des radios locales. En décembre 1999, ils sont avec d'autres jeunes artistes hawaiiens invités à se produire à une réception chez le maire de Honolulu, Jeremy Harris, de même qu'ils prennent part activement au grand concert du millénium au Ala Moana Beach Park.

De retour à Tahiti, les deux jeunes musiciens, occupés à leurs études, se concentrent sur les prestations en live. Accompagnés de leur bassiste et ami Jean-Pierre Dexter, ils se produisent dans les clubs de la ville, interprétant en plus de leurs compositions des succès de groupes ou artistes tels que les Eagles, les Doobie Brothers, Carlos Santana, Toto, Extreme, Joe Satriani, Eric Johnson ou Steve Vai. C'est d'ailleurs en septembre 2002 qu'ils sortent leur quatrième album intitulé Favorites, un recueil de dix reprises extraites de leur répertoire live, et ce, à la demande de leurs nombreux fans présents à leurs concerts, aussi bien à Tahiti qu'à Hawaii. En 2003, Favorites est nominé à deux reprises, notamment pour le prix de la "Chanteuse de l'Année". (Cf. les sections Discographie et Critiques dans la partie Carole & Florent ATEM pour de plus amples détails sur Favorites).

En juillet 2002, Carole & Florent se rendent à Hawaii pour quelques prestations aux côtés de Henry Kapono, comme ils le font depuis maintenant quelques années, à la différence près qu'ils sont à présent membres du groupe à part entière. Le légendaire chanteur hawaiien les a en effet invités à rejoindre sa troupe dès que leur calendrier scolaire leur permet de faire le voyage jusqu'à Hawaii. C'est finalement en Mai 2003 que l'on pourra voir le groupe en concert à Tahiti cette fois-ci. Attendu avec impatience par les nombreux fans locaux de Henry Kapono qui n'ont plus vu leur idole se produire sur leur île depuis plus de vingt ans, le concert remporte un grand succès et réunit les fans de Henry Kapono comme ceux de Carole & Florent ATEM pour une soirée inoubliable. (Cf. la section Actualité pour de plus amples informations au sujet du concert « Henry Kapono, Tahiti 2003 »). C'est après cette même soirée que la carrière musicale de Carole & Florent va prendre une nouvelle tournure.

Peu après le concert avec Henry Kapono à Tahiti, Florent reçoit une proposition de John Cuniberti qui n'est autre que le producteur du célèbre guitariste Joe Satriani. Après avoir entendu l'un de ses enregistrements, John Cuniberti décide de travailler sur un projet avec le duo tahitien. Carole & Florent se rendent donc en Californie durant le mois de juillet 2003 et enregistrent quelques titres accompagnés par Jeff Campitelli, batteur de Joe Satriani, et Michael Manring, bassiste renommé originaire de San Francisco. Les enregistrements se déroulent au studio The Plant, qui a accueilli des artistes tels que Celine Dion, Mariah Carey, Carlos Santana, Stevie Wonder, John Lee Hooker, les Doobie Brothers, Metallica ou encore Joe Satriani lui-même, avec qui les deux musiciens tahitiens font connaissance au même studio, quelques semaines avant qu'il y débute l'enregistrement de son nouvel album. Carole & Florent se rendent à nouveau à Sausalito en août 2004 pour y achever l'enregistrement de l'album, toujours accompagnés par Jeff Campitelli à la batterie mais cette fois-ci par Matt Bissonette à la basse, soit la section rythmique du moment de Joe Satriani. Exclusivement composé de titres originaux instrumentaux comme chantés, Dreamtown est produit par deux producteurs de renommée internationale, John Cuniberti et Bob St John, devient le premier album solo de Florent Atem et donne lieu en juin 2005 à deux soirées à succès durant lesquelles Carole & Florent se produisent à Tahiti en compagnie de Jeff Campitelli et Michael Manring. Les producteurs se déplacent eux aussi pour l'occasion.



5 515 vues 7 ans
tahiti, florent, carole
7 commentaires
Publier
TOE8  — Il y a 4 ans

Y a que du bonheur...merci de partager c moments merveilleux...kissous mon Amie♥♥♥

vaimua  — Il y a 7 ans

IA ORA NA MAURURU POUR LE CLIP C'EST VRAI CE QU'IL DIT PERDRE LA CULTURE DE NOS ANCETRES