Incendie d'un avion au Japon: tous les passagers miraculeusement indemnes

dbf5
Incendie d'un avion au Japon: tous les passagers miraculeusement indemnes
TOKYO (AFP) - Tous les passagers et membres d'équipage d'un Boeing de la compagnie taïwanaise China Airlines sont sortis miraculeusement indemnes d'un incendie qui a entièrement détruit l'avion après son atterrissage lundi sur le principal aéroport d'Okinawa (sud du Japon).
(Publicité)

Le Boeing 737-800, en provenance de Taïpeh, a soudain pris feu huit minutes seulement après avoir atterri normalement à 10H27 (01H27 GMT) sur la piste de Naha, la capitale de l'archipel d'Okinawa, juste après l'évacuation des personnes à bord.

"Tous les 155 passagers et les huit membres d'équipage ont pu s'échapper indemnes de l'avion", a déclaré le porte-parole de China Airlines, Johnson Sun (bien Sun), à Taïpeh.

"L'appareil a atterri à l'heure à l'aéroport d'Okinawa. Tout était normal, y compris le décollage et l'atterrissage, jusqu'à ce que les pilotes soient informés de l'incendie", a ajouté M. Sun.

"L'équipage a alors immédiatement suivi la procédure d'évacuation des passagers", a précisé le porte-parole.

Ce sont les contrôleurs aériens qui ont aperçu de la fumée après l'atterrissage de l'avion et qui ont ordonné à l'équipage d'évacuer l'appareil.

Apparemment causé par une fuite de carburant, l'incendie est parti d'un moteur de l'aile gauche avant que de gigantesques flammes, accompagnées de volutes d'épaisse fumée noire, n'enveloppent l'appareil. Le sinistre a été maîtrisé au bout d'une heure.

"Quand l'incendie s'est déclaré, il y a eu un énorme 'bang', les passagers étaient encore en train de quitter l'appareil" par les toboggans de secours, a raconté Toshimasa Yamamoto, un témoin interrogé par la chaîne de télévision TBS.

"Lorsqu'ils ont terminé l'évacuation, les flammes ont envahi tout l'avion. Il s'en est fallu d'un cheveu", a ajouté le témoin.

Deux passagers chinois malades --un homme de 57 ans et une fillette de 7 ans-- et un pompier commotionné ont été hospitalisés. Un membre d'équipage a été légèrement blessé.

Selon les autorités japonaises, l'avion transportait au total 157 passagers, dont deux bébés sans billets, et huit membres d'équipage.

Dans un premier temps, la police japonaise avait fait état de la possible disparition de quatre membres d'équipage mais la compagnie taïwanaise a confirmé que les deux pilotes et le personnel de cabine avaient été comptabilisés. Le pilote s'est échappé du cockpit en utilisant une corde.

La police nationale a exclu a priori l'hypothèse d'un acte de terrorisme.

Les télévisions japonaises ont montré l'avion en flammes, littéralement plié en deux, sur l'aire de stationnement de l'aéroport de Naha, les toboggans d'évacuation déployés, et arrosé par les lances à incendie des pompiers.

Il ne reste plus du Boeing 737 qu'un squelette carbonisé, cassé en deux morceaux.

Okinawa, archipel tropical touristique dans l'extrême-sud du Japon, est situé plus près de Taïwan que de Tokyo.

La compagnie China Airlines avait subi un accident meurtrier au Japon en 1994 lorsqu'un Airbus A300 avec 271 personnes à bord s'était écrasé à l'atterrissage à Nagoya (centre du Japon). L'accident avait fait 264 morts.
tokyo, china, airlines, airbus

À ne pas manquer