FRANCOIS TRUFFAUT Hommage

4ui2f
A l’apogée de sa carrière il y auras aussi RENCONTRE DU TROISIÈME TYPE. Né le 6 février 1932 de père inconnu au terme d'une grossesse cachée, il ne retrouvera son père biologique, un dentiste juif (Roland Lévy, né à Bayonne en 1910, fils de Gaston Lévy et de Berthe Kahn), qu'en 1968. Sa mère, Jeanine de Monferrand, secrétaire au journal L'Illustration, confie son bébé à une nourrice1.Son père s'installe à Belfort en 1954 où il épouse Andrée Blum, en juillet 1949, boulevard Carnot, au centre-villeFrançois Truffaut publie des articles pour les Cahiers du cinéma puis entre dans la revue Arts en 1953. Au sein de ces revues, il est de la jeune garde constituée autour d'André Bazin, Claude Chabrol, Jacques Rivette, Jacques Demy, Eric Rohmer, Jean-Luc Godard... Son pamphlet Une certaine tendance du cinéma français di t avec éclat ce que pensent ces cinéastes tout bas. L'année suivante il réalise un bout d'essai, Une visite, son premier court métrage, rédige le scénario de A bout de souffle. En 1955, il réalise ses premières interviews avec Alfred Hitchcock puis publie une nouvelle, Antoine et l'orpheline, dans la revue La Parisienne. En 1956 il se fait embaucher comme assistant du réalisateur Roberto Rossellini, « l'homme le plus intelligent que j'ai connu », dans trois films4 qui n'aboutissent pas. C'est alors qu'il est appelé par Henri-Pierre Roché. Le collectionneur a remarqué un des articles du critique où celui-ci mentionne en termes pertinents et élogieux son livre Jules et Jim, alors roman sans succès..
2 commentaires
Publier
josepha45  — Il y a 4 mois

Et oui c'était un grand metteur en scène !!