Demis Roussos We Shall Dance Live In Concert

2ai7f
Demis Roussos We Shall Dance Live In Concert
Démis Roússos est né le 15 juin 1946 à Alexandrie (Égypte). Son père Georges - qui est ingénieur dans une compagnie de construction immobilière - et sa mère Olga sont tous deux d’origine grecque, nés en Égypte ; en effet, les grands-parents paternels et maternels de Demis étaient grecs mais ont rejoint l'Égypte dans les années 1920. Selon la coutume grecque, l'enfant a reçu le prénom de son grand-père paternel : Artémios (Démis en est le diminutif).
Le jeune Artémios vit au sein d’une communauté orthodoxe, dans une ville et dans un pays musulmans. De ce fait, il est imprégné de musique grecque et arabe. Attiré par le chant, il fait partie du Chœur de l’Église orthodoxe grecque d’Alexandrie : il y chante durant cinq années en tant que soliste et, parallèlement, il étudie le solfège et apprend à jouer de la guitare et de la trompette. Son enfance se passe normalement jusqu'à ce que sa famille décide, pendant la Crise du canal de Suez de quitter l’Égypte et de partir s'installer dans leur patrie d'origine en 1961.
À leur retour en Grèce, Artémios dut travailler pour aider sa famille : le jour il allait à l'école et le soir il jouait de la trompette dans les clubs d'Athènes. N’ayant que la musique en tête, au grand désespoir de sa mère qui lui cherche la meilleure école d’Athènes, il forme en 1963, à l'âge de 17 ans, son premier groupe - "The Idols" - dans lequel il joue de la guitare et de la basse. Ce groupe se compose alors de Jo - son cousin - de Natis Lalaitis, de Nikos Tsiloyan et d'Anthony. Un jour Demis doit remplacer un court instant le chanteur du groupe : il interprète alors un negro spiritual "The House of the Rising Sun" et un autre grand succès du moment "When a man loves a woman". D’emblée, le public est conquis par sa voix. Envahi d’un grand besoin d’indépendance, il sent mûrir le besoin d’assurer sa propre vie. Aussi, groupes, clubs font partie désormais de son quotidien. La rencontre de Lucas Sideras et de Argyris Koulouris l’amènera à jouer les succès internationaux du moment dans les boites et les clubs. Le grand tournant de cette vie musicale sera la rencontre durant l’été 1966 de Vangelis Papathanassiou. Une chanson fera immédiatement découvrir à ce dernier sa voix unique. Au sein de son groupe, Demis chante de plus en plus, devenant souvent soliste. Quelques autres rencontres ont lieu avec Vangelis et Demis finit par décider de quitter The Idols.
Ces jeunes musiciens, coupés de l’activité musicale internationale, entrevoient bien vite qu’une carrière intéressante ne peut se faire qu’en dehors de leur pays. Fin mars 1968, Démis et Lucas prennent le train pour Londres, Vangelis devant les rejoindre quelques jours plus tard. Le sort en décide autrement : arrivés à Douvres sans permis de travail, les douaniers anglais découvrent dans leurs bagages des photos, des bandes magnétiques et comprennent les intentions de ces jeunes musiciens. Les deux jeunes sont refoulés en France et retournent à Paris où ils sont bloqués par les évènements politiques et sociaux de mai 68. Voyant leurs maigres économies fondre jour après jour, ils se rendent alors chez Phonogram, où ils signent un contrat exclusif de six ans (sous le nom de Aphrodite's child) et peuvent enregistrer le tube Rain and tears, composé par Vangelis et dont les paroles sont écrites par Boris Bergman, alors un jeune auteur proposé au groupe par la maison de disques. L’enregistrement est achevé le jour qui précède la grève générale chez Phonogram/France. Quelques semaines plus tard, le disque est numéro un au hit parade. Les propositions de concerts s'enchaînent.
Peu à peu, Vangelis cherche à sortir de la pop music, tandis que Demis Roussos veut voler de ses propres ailes. Après l'album 666, le groupe se sépare. Démis Roussos devient par la suite un chanteur international et Vangelis le compositeur d'avant-garde et de bandes sonores de Hollywood à succès qu'on connaît.
Le 11 mai 2009, l'album pop/rock de Demis, est sorti chez Discograph. L'album est entièrement composé de jeunes artistes aussi talentueux qu'inconnus (Picci et Almo) et Demis est fier de revenir au-devant de la scène avec une musique, enfin au plus proche de ses aspirations profondes. Sa rencontre avec Marc di Domenico, tant sur le plan humain que musical, fut déterminante.
2 522 vues 5 ans
video, concert, live, dance, eli, demis, roussos
2 commentaires
Publier
the-marcel  — Il y a 5 ans

son premier tube, en solo, en 1971....souvenirs, souvenirs

irisbleu  — Il y a 5 ans

J'aie bien aimé S'est un de ses GRANDS CHANTEUR qui ne s'oublie pas Bon week end et Joyeuse Pâques amitié iris