dany boon sketch EDF

w7ah
Biographie [modifier] Vie privée [modifier] Dany Boon est issu d’une famille modeste du Nord, il est né d’un père ex-boxeur devenu chauffeur routier, algérien kabyle[1]et d’une mère française. Il emprunte son nom de scène à un héros d'une série télévisée, Daniel Boone un trappeur de l'ouest américain . Cette série passait à la télévision le mercredi après midi au milieu des années 70 . Divorcé en 2002 de l’actrice Judith Godrèche, qu’il avait rencontrée en 1998 sur le tournage du film Bimboland, il s’est à nouveau marié en 2003, avec Yaël Harris, qu’il a rencontrée en 2002. Elle tient un petit rôle dans le film Bienvenue chez les Ch’tis et a collaboré à la réalisation artistique du film. Il se considérait catholique jusqu’à ce qu’il se convertisse au judaïsme depuis son mariage avec Yaël Harris. Carrière [modifier] Il arrive à Paris en 1989, où il fait le mime dans la rue pour gagner sa vie tout en se produisant sur de nombreuses scènes ouvertes comme celle du Théâtre Trévise. Son style préféré est le one-man-show, qui lui permet de camper des personnages divers qui s’adressent au public pour raconter leurs mésaventures. En 1993, Patrick Sébastien devient son producteur. Ses sketches s’inspirent de situations quotidiennes, qui interpellent le vécu des spectateurs, telles que l’attente interminable dans un bureau de poste, ou les multiples incidents liés à la conduite automobile. L’un de ses premiers grands succès est une série de sketches présentant un dépressif qui essaie de vaincre ses angoisses par la méthode Coué, en répétant sans relâche « Je vais bien, tout va bien, je suis gai, tout me plaît, je ne vois pas pourquoi, pourquoi ça n’irait pas ». Un autre de ses sketches cultes est le K-way, où il narre les difficultés liées à l’enfilage puis au port de ce vêtement de pluie. On peut également citer les mésaventures de Jean-Pierre (reprise de Albert Dupontel), obsédé par le culturisme à tel point qu’il reste un jour coincé dans la salle de sport, ou d’un simplet voulant nous communiquer son goût de la lecture, en nous faisant partager un passage passionnant d’un roman des éditions Harlequin. Dany est également un musicien accompli : on connaît sa version de Piensa en mi (interprété par Luz Casal dans le film Talons aiguilles de Pedro Almodóvar) mais aussi ses propres chansons comme Le Blues du tiot poulet. Le Nord-Pas-de-Calais est l’un de ses thèmes favoris. Il a d’ailleurs joué en 2003 l’un de ses spectacles en ch’ti, Dany Boon à s’baraque et en ch’ti, sorti par la suite en DVD (spectacle enregistré les 9 et 10 juin 2003 au Théâtre du Nouveau siècle à Lille). Dany Boon lors du tournage du film Bienvenue chez les Ch'tisEn 2003 toujours, il met en scène une pièce de théâtre, La Vie de chantier (sortie ensuite en DVD). Cette pièce narre les déboires d’un jeune propriétaire (interprété par Dany Boon) d’un très bel appartement, dont la livraison est retardée à cause de l’incompétence et de la malveillance des employés de l’entreprise chargée du chantier. L’adaptation de cette pièce au cinéma, La Maison du bonheur (2006), marque les débuts de Dany Boon en tant que réalisateur. Le film, dans lequel joue notamment Michèle Laroque, a attiré 1,5 million de spectateurs en France. Il a également participé en tant qu’acteur à plusieurs films, dont tous ne sont pas forcément des comédies. C’est par exemple le cas de Joyeux Noël (2005), pour lequel il sera nommé aux Césars. En février 2008, sort le film Bienvenue chez les Ch'tis qu’il a réalisé, écrit et où il tient l’un des deux premiers rôles. Le film est d’abord projeté dans le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme (départements où l’on parle le ch’ti), une semaine avant la sortie nationale. Il bat le record d’entrées au cinéma pour un film en France pour une première semaine avec 4 458 837 spectateurs[2] et totalise 5 014 229 spectateurs si l’on rajoute les trois départements où le film a été diffusé une semaine plus tôt. Le film connaît aussi un grand succès en Belgique, dans la région frontalière qui a une forte proximité culturelle avec le Nord de la France mais également dans le reste de la Belgique francophone. Au total, le film totalise plus de 15 millions de spectateurs en quatre semaines.[3]. Le 6 avril 2008, le film dépasse La Grande Vadrouille comme plus grand succès pour un film français au box-office national. Les réalisateurs espèrent maintenant dépasser le film Titanic, qui culmine à 20 758 887 entrées. One-man-shows [modifier] 1992 : Je vais bien, tout va bien 1993 : Chaud mais pas fatigué (au Café de la Gare) 1994 : Dany Boon Fou ? (au Théâtre Tristan-Bernard à Paris) 1995-1996 : Dany Boon au Palais des glaces 1997 : Tout entier 1998 : Nouveau spétak 1998 : Dany Boon au Bataclan 2000 : A French comedian lost in L.A. (joué au Melrose Theatre de Los Angeles) 2001 : En parfait état 2003 : A s’baraque et en ch’ti 2006 : Waïka Pièces de théâtre [modifier] 1992 : La La love you de Delphine Majoral au théâtre du Bery-Zèbre 1997 : Les Voilà de les Voilà au théâtre Trévise au Café de la Gare et en première partie du spectacle de Gustave Parking au Casino de Paris 2003 : La Vie de chantier de Dany Boon au Théâtre du Gymnase Marie Bell 2007 : Le Dîner de cons (d’octobre 2007 à mars 2008 au théâtre de la Porte Saint-Martin), dans le rôle de François Pignon Télévision [modifier] 1995 : Les Zacros de la télé Filmographie [modifier] Acteur [modifier] 1993 : Sans queue ni tête (moyen-métrage) de Jean-Henri Meunier 1997 : Le Déménagement de Olivier Doran 1997 : Parole d’homme de Philippe Le Dem 1998 : Bimboland de Ariel Zeitoun 2004 : Pédale dure de Gabriel Aghion 2005 : La Doublure de Francis Veber 2005 : Joyeux Noël de Christian Carion 2006 : La Maison du bonheur de Dany Boon 2006 : Mon meilleur ami de Patrice Leconte 2008 : Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon tournages en cours : Le Code a changé de Danièle Thompson tournage prévu en 2009 : La Guerre de l’eau de Christian Carion Voxographie [modifier] 1997 : Bean de Mel Smith[4] 2004 : Gang de requins voix de Frankie 2005 : Pollux, le manège enchanté de Dave Borthwick Depuis le 15 octobre 2006, M6 diffuse "Allez Raconte" une série de dessins animés adaptés de la BD de Lewis Trondheim et José Parrond. Dany Boon prête sa voix au papa qui raconte tous les soirs des histoires à Jeanne et Pierre. Il raconte, bruite et mime ces histoires ahurissantes et hilarantes. 2008 : Horton - voix française de Horton Réalisateur et scénariste [modifier] 2006 : La Maison du bonheur (réalisateur et scénariste) 2008 : Bienvenue chez les Ch'tis (réalisateur et scénariste) Distinction [modifier] Césars 2006 : nomination pour le meilleur second rôle masculin pour Joyeux Noël Officier de l'ordre des Arts et des Lettres Chevalier de la Légion d'honneur[5] Solidarité Avesnois [modifier] Dany Boon a mis les Ch'tis, les gens du Nord de la France, à l'honneur avec son film à succès Bienvenue chez les Ch'tis. L'acteur et réalisateur Dany Boon a accepté de parrainer ce mouvement de solidarité visant sa région bien aimée. L'association française Solidarité Avesnois vient de voir le jour avec pour objectif d'apporter du soutien aux sinistrés de la tornade qui a frappé le nord de la France au début du mois d'Aout 2008. « Dany Boon vient en aide aux sinistrés de la tornade » [6] Voir aussi [modifier] Lien externe [modifier] Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Dany Boon. (fr) Site officiel Notes et références [modifier] ↑ Sa vie et son parcours sur agoravox.fr ↑ "Bienvenue chez les Ch’tis", un record doublé d’un phénomène de société", AFP, 6 mars 2008 ↑ Box office France du 26 mars 2008 ↑ http://www.danyboon.com/ rubrique "la voix du ch’ti" en bas de la page. Cliquer sur la photo de Bean.