Centrales nucléaires humaines

4vehz
Des bras, des yeux et une musique d’opéra : la destruction de centrales nucléaires devient soudainement belle. En Angleterre, la question du mix énergétique se pose, comme en France. Si, chez nous, c'est la part du nucléaire qui suscite des interrogations et des remises en cause (plus des trois-quarts de notre électricité), l'Angleterre, elle, a choisi de miser sur le nucléaire à hauteur de 20%, mais aussi et surtout sur le charbon pour environ 30% de son énergie, et sur le gaz pour près de 40%. Les énergies renouvelables quant à elles représentent moins de 5% et des entreprises locales ont de grandes ambitions pour ce marché d'avenir. C'est le cas d'Ecotricity, une entreprise britannique qui a été la première au monde à se lancer en 1996 sur le secteur de ces énergies propres. Selon Ecotricity, les méthodes controversées utilisées au Royaume-Uni pour produire de l'électricité seraient responsables de 30% des émissions de CO2 du pays, et c'est pour en finir avec cette pollution perpétuelle que l'entreprise milite pour transformer la "Great Britain" en "Green Britain". Pour cela, le pays se doit de faire sa révolution énergétique. Et ça tombe bien, c'est exactement ce que propose Ecotricity dans sa dernière campagne vidéo, au slogan évocateur "Dump the big six". En clair : "Jetez à la poubelle les 6 leaders actuels du marché de l'énergie britannique". Pour accompagner son message, un petit film d'une simplicité et d'une beauté déconcertantes, à base de destruction de centrales à énergie. Petite anecdote au passage, il faut savoir que l’idée originelle de cette campagne vient… d’un gif animé !