Belle Tunisie (31): Kélibia

54cm5
Kélibia est une ville côtière du nord-est de la Tunisie. Située à la pointe de la péninsule du cap Bon, à une centaine de kilomètres de Tunis via Menzel Bouzelfa, elle est la troisième ville du gouvernorat de Nabeul après Nabeul et Hammamet. Elle est par ailleurs un important port de pêche avec une production annuelle de 15 000 tonnes de divers produits de la mer, dont environ 15 % de la production tunisienne de poisson ; Kélibia est particulièrement spécialisée dans la pêche au lamparo. Ses belles plages, dont La Mansoura, en font une destination touristique prisée. Le muscat de Kélibia, vin fruité et sec produit dans la région, est réputé à travers le pays Kelibia is a coastal town in northeastern Tunisia. Located at the tip of the peninsula of Cap Bon, a hundred kilometers from Tunis via Menzel Bouzelfa, it is the third city of the Gouvernorate of Nabeul after Nabeul and Hammamet. It is an important fishing port with an annual production of 15,000 tonnes of various seafood, of which approximately 15% of the tunisian fish; Kélibia is particularly specialized in fishing lamparo. Its beautiful beaches, including La Mansoura, make it a popular tourist destination. Muscat de Kelibia, dry and fruity wine produced in the region, is known around the country. (Source: wikipedia. Translation: Belle Tunisie) Fort de Kélibia. Cette citadelle a été construite au sommet d’un promontoire rocheux haut de 150 m qui domine le large sur le flanc nord – est du Cap Bon. Dans ses parties les plus anciennes, cette forteresse comporte des composantes romaines, mais l’essentiel de l’ouvrage a probablement été érigé vers le VXIe siècle. Il a, par la suite, subi plusieurs réaménagements. L’édifice, massif et trapu, est ceint d’une puissante muraille et est renforcé par des tours carrées. Son entrée est défendue par une barbacane. Par une rampe passant sous un hall fortifié, on accède au centre de l’ouvrage entouré d’espaces aménagés remontant à diverses époques dont, probablement, une chapelle byzantine à trois nefs où sont exposés divers documents et relevés relatifs au fort, ainsi que des restes d’installations militaires, un oratoire et des bassins datant de l’époque ottomane. A l’angle sud du bastion, s’élève le phare. De là, on découvre un admirable panorama de la côte jusqu’à l’île italienne de Pantellaria. Par le chemin de ronde, on a une vue sur la ville de Kélibia et la campagne alentours. (Source: Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle - http://www.patrimoinedetunisie.com.tn/fr/monuments/fort_kelibia.php - Translation: Belle Tunisie). The Bizantine Citadel. This citadel was built atop a rocky promontory 150 meters high overlooking the open sea on the north west side of the Cap Bon. In its oldest parts, this includes components Roman fortress, but the bulk of the citadel was probably built around the VXIe century. He has subsequently undergone several rearrangements. The building, massive and thick, is surrounded by a strong wall and is reinforced with square towers. Its entrance is defended by a barbican. By a ramp going under a fortified hall, one enters the center of the structure surrounded by developed areas dating back to different periods whom, probably, a Byzantine chapel with three naves, which displays various documents and records pertaining to the fort, as well as remains of military facilities, a chapel and basins dating from Ottoman times. At the southeast corner of the bastion, stands the lighthouse. From there, we discover a marvelous panorama of the coast to the Italian island of Pantelleria. The walkway, it has a view of the city and the surrounding countryside Kélibia.