Red Bull Linecatcher

Red Bull Linecatcher

5 vidéos

1 abonné

SEAN PETTIT INTOUCHABLE POUR LA TROISIÈME ÉDITION DU RED BULL LINECATCHER À VARS

Après avoir terminé à un cheveu du Français Candide Thovex l’an passé, le Canadien Sean Pettit s’adjuge, à Vars, la troisième édition du Red Bull Linecatcher devant l’Italien Markus Eider et l’Américain Tim Durtschi.

Sous un ciel azur et dans une neige poudreuse assez technique, le backcountry freestyle était à l’honneur ce lundi 17 janvier à Vars La Forêt Blanche, dans les Hautes-Alpes. Avec trois passages par rider sur le parcours dessiné sur les pentes de l’Eyssina, il aura suffi d’un run à Sean Pettit pour montrer qui était le nouveau patron de la discipline. Dès son premier passage, le Canadien de dix-huit ans a attaqué la compétition sur les chapeaux de roue en négociant parfaitement une double barre rocheuse sur le haut du parcours, avant de se servir de l’un des dix kickers shapés dans la pente pour effectuer une figure très technique et terminer par un saut époustouflant sur un relief naturel. A l’issue de sa première tentative, Sean Pettit avait déjà quasiment course gagnée. Mais il restait encore deux descentes et, après une chute lors de la seconde, il améliorait encore son score grâce à une nouvelle prouesse aérienne entre les deux barres rocheuses du haut. “C’était un match très serré. J’ai essayé de skier plus fort sur le dernier run car je savais que je n’étais pas à l’abri. Il y avait vraiment de sacrés clients aujourd’hui,” déclarait un Sean ravi de monter sur la première marche du podium après être passé si près de la victoire l’an passé.

Une seconde place très disputée

Derrière lui, c’est le surprenant Markus Eider, troisième des qualifications disputées hier sur un parcours adjacent, qui fait son entrée dans l’élite de ce sport, mélange de freestyle et freeride. Plus habitué à évoluer en park, le jeune Italien du Tyrol a parfaitement négocié ces deux jours de compétition pour s’adapter aux rudesses de la montagne. Avec trois runs très homogènes et tous éclairés de figures impressionnantes, Markus a montré qu’il savait même skier en arrière dans une poudreuse qui le change des réceptions damées des parks. “C’est ma première compétition de backcountry, je suis là au milieu de toutes les stars de la discipline et je fais deuxième, c’est vraiment le bonheur,” confiait l’Italien, avec son accent allemand. Cette deuxième place aura fait l’objet d’une discussion animée de la part des juges qui avaient également attribué un score de 9 à l’Américain Tim Durtschi. Auteur d’une prestation remarquable, le natif de l’Alaska a enthousiasmé le public de Vars et manqué d’un souffle la seconde place. “C’est vraiment une super sensation de monter sur le podium. Il y avait tellement d’options sur cette face que j’essayais de skier plus fort à chaque run. Je suis vraiment content pour Markus qui a réussi à passer les qualifications et faire deuxième aujourd’hui. Quelle belle journée,” déclarait Tim avec fair-play après la remise des prix.

Prix des plus belles figures

Quatrième pour la seconde année consécutive, l’Américain Sage Cattabriga-Alosa pourra se consoler avec le prix spécial « Best Natural Hit », récompensant le plus beau trick sur un relief naturel, grâce à un superbe « 360 » réalisé instinctivement sur une crête formée par le vent. Avec deux runs fluides, précis, rapides et agrémentés de nombreuses figures certes moins techniques mais effectuées avec une aisance insolente, Sage a montré toute l’étendue de son talent. “Avec son approche naturelle, très esthétique, Sage nous régale. Ce prix correspond parfaitement à son style de ski,” expliquait Camille Jaccoux, l’un des deux Français qui formaient le quatuor de juges avec l’Australien Woody Bouma, l’Allemand Nico Zacek et le chef juge et concepteur de l’événement, Julien Régnier-Lafforgue. Quant au prix de la plus belle figure, elle revient à l’Américain Wiley Miller avec un magnifique « nose butter 720 » sur le kicker numéro 10. Une figure très technique et extrêmement difficile à réaliser avec une réception en poudreuse, renforçant l’importance de la tribune du Red Bull Linecatcher, parfait animateur du ski libre contemporain.

Classement de la finale :

1. Sean Pettit (CAN)
2. Markus Eder (ITA)
3. Tim Durtschi (USA)
4. Sage Cattabriga-Alosa (USA)
5. Chris Booth (AUS)
6. Leo Taillefer (FRA)
7. Wiley Miller (USA)
8. JP Auclair (CAN)
9. Richard Permin (FRA)
10. Mathieu Imbert (FRA)
11. Nicolas Vuignier (SUI)
12. Anthony Boronowski (CAN)
13. Chris Benchetler (USA)
14. Bene Mayr (GER)
15. Rory Bushfield (CAN)

Toutes les vidéos de Red Bull Linecatcher

Les chaînes Red Bull