Quentin_Tarantino

1878r
Quentin_Tarantino
Quentin Tarantino

Quentin Tarantino est un réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain, né le 27 mars 1963 à Knoxville, dans le Tennessee. Il s'est fait connaître dans les années 1990 en tant que réalisateur de films indépendants.

Anecdotes

* En 1991, Reservoir Dogs avait marqué les cinéphiles par son huis-clos ultra-violent ; Pulp Fiction a également impressionné par son scénario non-linéaire et le retour à la scène de John Travolta.
* Les scénarios de True Romance (1993) et Tueurs nés (1994) n'étaient à l'origine qu'un seul long scénario vendu pour 30 000 dollars, la somme la plus basse imposée par le syndicat des scénaristes américain. Cet argent fut ensuite réinvesti pour le tournage et la production de Reservoir Dogs.
* Tarantino a également dirigé la collection de DVD Rolling Thunder, qui disparut après avoir édité huit titres (dont Detroit 9000 et The Beyond).
* En 2004 il réalise son rêve de jeune réalisateur : devenir le président du jury du Festival de Cannes 2004.
* En octobre 2007, selon le Telegraph Co.uk [archive] et le vote des Britanniques, Quentin Tarantino arrive à la 100e place des « 100 génies vivants » de notre temps...
* En 2008, il est choisi pour donner La leçon de cinéma au 61e Festival de Cannes.
* Tarantino est aussi un des plus célèbres représentants du fétichisme des pieds féminins, avec des allusions dans plusieurs de ses films (voir par exemple les gros plans sur les pieds nus d'Uma Thurman dans Kill Bill ou sur ceux de Bridget Fonda dans Jackie Brown).


On le reconnaît pour sa narration postmoderne et non linéaire ainsi que pour ses scènes hautement esthétiques mais d'une violence extrême inspirées de films obscurs. À l'instar d'Alfred Hitchcock ou de M. Night Shyamalan, il interprète un rôle dans la plupart de ses films. Par exemple, il joue le rôle de Mr. Brown dans Réservoir Dogs, Jimmie dans Pulp Fiction ou encore celui de Warren un tenancier de bar dans Boulevard de la Mort
Quentin Tarantino est né à Knoxville, Tennessee. Il est le fruit de l’union entre Connie McHugh, une infirmière, et Tony Tarantino, acteur et musicien amateur né dans le Queens, New York. Ce dernier est italo-américain et sa mère est une descendante du peuple Cherokee. Tarantino abandonne ses études en Californie à l’âge de 15 ans afin de rejoindre la James Best Theatre Company, période qui marquera sa future carrière de réalisateur.

À l’âge de 22 ans, il décroche un job dans le video-archive de Hermosa Beach en Californie où il partagera sa passion pour le cinéma avec Roger Avary, co-scénariste de Reservoir Dogs, Pulp Fiction et True Romance.

Il a deux sœurs et un demi-frère.
Très féru de cinéma, Quentin Tarantino a créé un univers de violence extrême qui reste esthétique et fait de nombreuses références plus ou moins visibles au cinéma d'action de différents pays (en particulier, les films asiatiques de série B comme les films de sabre chinois). Empreint d'une grande culture cinématographique (fervent admirateur entre autres de Brian De Palma, Martin Scorsese et Howard Hawks), il n'a jamais fréquenté d'école de cinéma mais a suivi des cours de comédie ce qui l'a beaucoup aidé pour appréhender le milieu du septième art, comme placer les acteurs dans l'espace par exemple, la manipulation des cadres, etc ... Il jouait certaines scènes avec ses collègues acteurs qu'il tirait de ses films préférés et réécrivaient les répliques dont ils ne se souvenaient plus, brodant de plus en plus de nouvelles choses à chaque fois, il prit conscience de ses talents de scénariste. S'ensuivit sa première réalisation avec My best friend's birthday, louant une caméra à Los Angeles le vendredi au prix d'une journée et tournant tout le week-end avec au point de s'en ruiner la santé ; il mit 3 ans à mettre au point son film, il jugea le résultat final décevant mais avec le recul trouva que cela était une expérience enrichissante. Ses premiers boulots furent ouvreur dans un cinéma porno mais aussi employé dans un vidéo-club, Video Archives, qui l'engagea pour sa grande connaissance cinématographique. Son style est reconnaissable avec une écriture rapide et nerveuse qui fait parfois penser à la bande dessinée.

Il porte également une attention soutenue au choix des musiques qui soutiennent l'action ; les bandes-sons de Pulp Fiction et de Kill Bill ont ainsi remporté un grand succès en dehors du film.

D'autre part, Tarantino, chantre du Girl power, porte une grande admiration aux femmes qui semblent être sa principale source d'inspiration : « Dans la vie j'ai un grand respect pour les femmes. Je leur voue une admiration sans borne. (...) Les femmes ont bien plus de courage que les hommes. (...) Je fais en sorte que vous les chérissiez par mes yeux. Je construis l'intrigue de mes films autour d'elles pour magnifier leurs qualités et pour qu'elles donnent le meilleur d'elles-mêmes. (...) Je connais les femmes sur le bout des doigts. Ce qui me frappe chez elles, c'est leur franchise. Mais aussi leur façon très crue de parler sexe ». Ses actrices crèvent toujours l'écran et il a particulièrement aimé des actrices comme Pam Grier, Daryl Hannah, Uma Thurman et Rosario Dawson.
Au fur et à mesure de sa carrière, Quentin Tarantino s'est entouré d'une équipe de collaborateurs qu'il retrouve à chaque nouveau film. Ainsi, le producteur Lawrence Bender a produit tous ses films (sauf Boulevard de la mort) et y a fait des petites apparitions, Sally Menke a monté tous ses films, Harvey et Bob Weinstein ont distribué tous ses films, David Wasco a été le chef décorateur de presque tous ses films, ...

Devant la caméra

Pour les acteurs, Quentin Tarantino a également ses "habitués" : Samuel L. Jackson a joué dans Pulp Fiction, Jackie Brown et apparaît brièvement dans Kill Bill vol.2 et avait même auditionné pour Reservoir Dogs ; Uma Thurman a joué dans Pulp Fiction et dans les 2 volets de Kill Bill ; Tim Roth, Harvey Keitel et Steve Buscemi ont joué dans Reservoir Dogs et Pulp Fiction ; Michael Madsen a joué dans Reservoir Dogs et les 2 Kill Bill ; Michael Bowen a joué dans Jackie Brown puis Kill Bill vol.1.
Projets abandonnés

Tarantino est un réalisateur qui communique très peu sur ses futurs projets et il est assez difficile de se retrouver entre les vraies informations, les rumeurs lancées par les nombreux fans et les projets avortés.

Tarantino avait évoqué l’idée de réaliser un film intitulé The Vega Brothers. Michael Madsen et John Travolta auraient repris leurs rôles respectifs de Vic Vega (alias Mr. Blonde dans Reservoir Dogs) et Vincent Vega (le gangster maladroit dans Pulp Fiction). Ce film aurait donc mis en avant le lien de fraternité entre les deux gangsters. Mais le projet tomba à l’eau et du fait de l’âge avancé des acteurs, il paraît de plus en plus improbable.
Projets en préparation

* Inglourious Basterds qui raconte l’histoire d’un groupe de déserteurs juifs américains de l’armée américaine durant la Seconde Guerre Mondiale. L’action se situe en France durant l’Occupation nazie. Le film pourrait être fini à temps pour une possible présentation au Festival de Cannes en 2009. On retrouve au casting Brad Pitt, Mike Myers, Eli Roth, Diane Kruger, Mélanie Laurent, Léa Seydoux, Samuel L. Jackson, Daniel Brühl, Julie Dreyfus et Marie de Villepin.

* Quentin Tarantino a également annoncé qu'il n'était pas contre le fait de réaliser un remake du film Faster, Pussycat! Kill! Kill! de Russ Meyer, sorti en 1965. Le nom de Britney Spears a même été annoncé dans le rôle d'une strip-teaseuse lesbienne virtuose du Revolver.

* Par ailleurs, de nombreux projets entourent Kill Bill. En effet, beaucoup de rumeurs font état d'éventuels volumes 3 et 4 que pourrait réaliser Tarantino dans quelques années, ainsi que d'un prequel en film d'animation sur les relations passées entre Bill et Beatrix Kiddo.

* la dernière folie de Quentin Tarantino serait de réaliser un remake du western moderne de Takashi Miike dans lequel il fait une apparition Sukiyaki Western Django, il lui aurait déjà attribué le nom improbable de "Macaroni Samouraï Eastern Zattôichi" (à prendre avec de grosses pincettes tout de même).

Allégations de racisme par Spike Lee

Spike Lee a vivement critiqué Tarantino pour l’utilisation d'expressions à connotation raciste dans ses films, particulièrement le mot nègre que l’on retrouve souvent dans True Romance, Pulp Fiction, Jackie Brown ou encore Reservoir Dogs. Dans une interview donnée au magazine américain Variety, Spike Lee déclare : « Je ne suis pas contre ce mot… et je l’utilise, mais Quentin est obsédé par ce mot. Que cherche-t-il ? A être considéré comme noir ? »

Samuel L. Jackson, qui fut dirigé par Lee (Jungle Fever, …) et Tarantino (Pulp Fiction, Jackie Brown, …), défend ce dernier. Pour la présentation de Jackie Brown au Festival international du film de Berlin, Jackson répond aux critiques de Spike Lee en déclarant :
« Je ne pense pas que le mot est offensant placé dans le contexte du film. Les artistes noirs pensent qu’ils sont les seuls autorisés à utiliser ce mot. Jackie Brown est un superbe film rendant hommage aux films de la Blaxploitation. C’est un bon film, chose que Spike n’a pas fait depuis quelques années. »

Tarantino s’est défendu de l’utilisation de ce mot, argumentant que le public noir apprécie ses films inspirés de la blaxploitation qui éludent certaines de ses critiques, et qu’en fait, Jackie Brown était à l’origine fait pour un public noir.

* Reservoir Dogs (Reservoir Dogs, 1992) suivi de True Romance (True Romance, 1993) 10/18 “Domaine étranger ” n°2697 (1995) ;
* Pulp fiction : trois histoires... pour une histoire... Palme d’or au Festival de Cannes 1994, Trophée 813 du Meilleur Film 1995 (avec Roger Roberts Avary, 1994) 10/18 “Domaine étranger ” n°2642 (1995) ;
* Le Grand frisson (The Man from Hollywood, 1995) in Four Rooms, 10/18 “Domaine étranger ” n°2698 (1996) ;
* Une nuit en enfer (From Dusk till Dawn, 1995) 10/18 “Domaine étranger ” n°2800 (1996) ;
* Jackie Brown (Jackie Brown, 1997, d’après le roman Punch Créole de Elmore LEONARD) 10/18 “Domaine étranger ” n°2854 (1998).
Comme réalisateur

* 1987 : My best friend's birthday (inachevé)
* 1992 : Reservoir Dogs
* 1994 : Pulp Fiction
* 1994 : Urgences (Saison 1,Épisode 25) : Maternité
* 1995 : Four Rooms (segment : The Man from Hollywood) co-réalisé avec Allison Anders, Alexandre Rockwell et Robert Rodriguez
* 1997 : Jackie Brown
* 2003 : Kill Bill (volume 1)
* 2004 : Kill Bill (volume 2)
* 2004 : Sin City de Robert Rodriguez et Frank Miller ("spécial guest director" pour la scène de voiture entre Clive Owen et Benicio Del Toro)
* 2005 : Les Experts (Saison 5, Épisodes 24 et 25) : Jusqu'au dernier souffle
* 2007 : Boulevard de la mort dans le diptyque Grindhouse avec Robert Rodriguez
* 2009 : Inglourious Basterds (prochainement)

Anecdotes

* En 1991, Reservoir Dogs avait marqué les cinéphiles par son huis-clos ultra-violent ; Pulp Fiction a également impressionné par son scénario non-linéaire et le retour à la scène de John Travolta.
* Les scénarios de True Romance (1993) et Tueurs nés (1994) n'étaient à l'origine qu'un seul long scénario vendu pour 30 000 dollars, la somme la plus basse imposée par le syndicat des scénaristes américain. Cet argent fut ensuite réinvesti pour le tournage et la production de Reservoir Dogs.
* Tarantino a également dirigé la collection de DVD Rolling Thunder, qui disparut après avoir édité huit titres (dont Detroit 9000 et The Beyond).
* En 2004 il réalise son rêve de jeune réalisateur : devenir le président du jury du Festival de Cannes 2004.
* En octobre 2007, selon le Telegraph Co.uk [archive] et le vote des Britanniques, Quentin Tarantino arrive à la 100e place des « 100 génies vivants » de notre temps...
* En 2008, il est choisi pour donner La leçon de cinéma au 61e Festival de Cannes.
* Tarantino est aussi un des plus célèbres représentants du fétichisme des pieds féminins, avec des allusions dans plusieurs de ses films (voir par exemple les gros plans sur les pieds nus d'Uma Thurman dans Kill Bill ou sur ceux de Bridget Fonda dans Jackie Brown).

796 vues 6 ans
jackson, reservoir, americain, boulevard, city, dogs, mort, action, films, kill, pulp, acteur, fiction, producteur, cinema, bill, brown, john, experts, lee

À ne pas manquer