JABUZ... valse'n roll

JABUZ... valse'n roll

16 vidéos

53 abonnés

« C’est la p’tite histoire de Jabuz, qui continue depuis 1999, où l’on s’est rencontré à Gap dans les Hautes Alpes »

JABUZ... VALSE’N ROLL

« Dans nos concerts, où une multitude de personnages se côtoient, nous font sourire et nous emmènent…
On donne de la voix, souvent joueuse, un peu parlée, un peu désabusée,
Dans un univers généreux, tangos tempête, sourire malicieux, valse’n roll ventée.
Un moment d’intimité sur fond de fête. »


« Très vite le jeudi 22/02/2002, on s’est offert un camion rouge pour aller jouer à Marseille (13), Gardanne (13), Sisteron (04), Le Fayet (74), St Malo (35), Avignon (84), Istres (13), Grenoble (38), Lyon (69), Belfort (90), dans les bars, cafés concerts, tremplins et festivals.
« … du coup sur scène on a rencontré… Les Ogres de Barbak, La Fanfare du Belgistan, Sénior Holmes, La Tropa, Les Fils de Theupu, Billy Ze Kick, Poum Tchack,Les Supêmes Dindes, Le Baratin de la Joie, Les Escrocs, Red Cardell, L’Oeil dans le Rétro, MacZde carpate, Ketzaco, Chozpareï, As de Trèfle, Jamait, les Rageous Gratoons, les Weepers Circus et leurs encouragements. »

Article Nouvelle Vague oct. 2006

"Avec leur nouvel album Presque pas hard, le groupe Jabuz n’a pas fini de nous raconter des histoires vraies. Sur un air de guinguette, de valse, de rock ou encore de tango, ces cinq amoureux des plaisirs simples nous font part de leur contemplation de la vie.
Des influences reggae du début, le groupe Jabuz en est désormais bien loin. A contrario, leur nouvel album, Presque pas hard se rangerait plutôt du côté des rayons chansons françaises. Entre les Têtes Raides, La Tordue ou les Troubadours du Désordre, c’est bien là qu’on pourrait retrouver les cinq compères et leur nouvelle pochette en carton orangé. « On fait du valse’n roll énergique sur des textes intimistes » explique Lionel, chanteur et guitariste « et c’est là qu’on se reconnaît le mieux » surenchérit Marie, chanteuse et accordéoniste. Depuis leur rencontre en 1999 à Gap, les allées et venues ont donc bien fait évoluer leur style et leur son. Pourtant, entre basse, contrebasse, guitare, saxo, batterie et soprano, les cinq membres du groupe continuent tout de même à faire l’éloge de l’abus. Abus de chants festifs ou paillards qui parlent du quotidien. En bref, ils veulent encore nous faire partager leur vision de la vie, celle « sur la pierre d’un dos d’âne, où l’on scrute l’homme pressé ».

Toutes les vidéos de JABUZ... valse'n roll