Nortec Collective: le plus gros cartel d'electro d'Amérique Latine

Nortec Collective: le plus gros cartel d'electro d'Amérique Latine

par nortec

9 vidéos

0 abonné

Musiciens, Architectes, Stylistes, Ingénieurs du son, Graphistes, Djs..
This is Tijuana!


Issu de la scène électronique florissante de Tijuana, le Nortec Collective est à l'origine du style musical baptisé Nortec : une fusion de Norteño (tradition du nord du Mexique) et de techno, illustrant la collision entre une culture électronica qui se caractérise par un beat dance, dur et électrique, et des samples de musique traditionnelle Mexicaine. Avec deux albums (“Tijuana Sessions Vol. 1” et “Tijuana Sessions Vol. 3”) à leur actif, les membres du collectif Nortec ont conquis un public international et ont su créer un mouvement artistique à part entière, embrassant la musique, le film et le graphisme.

Nortec Collective est composé de cinq artistes : Fussible (Pepe Mogt), Bostich (Ramón Amezcua), Panóptica (Roberto Mendoza), Clorofila (Jorge Verdín) and Hiperboreal (PG Beas). En évolution permanente, Nortec Collective présente “Tijuana Sound Machine”, une sélection des tout derniers morceaux de Fussible (Pepe Mogt) et Bostich (Ramon Amezcua). Les amateurs, qui connaissent déjà le style de Bostich and Fussible, à l'origine des tubes “Tengo La Voz”, “Tijuana Bass”, et “Tijuana Makes Me Happy” sur l'album “Tijuana Sessions, Vol. 3” paru chez Because / Nacional Records et nominé deux fois aux Grammy Awards US en 2005, peuvent s'attendre à une combinaison toujours plus riche et unique d'accordéons, de tubas, de trompettes, de percussions Norteño, de vocodeurs, de boîtes à rythmes et de claviers.
Le premier single est le morceau “The Clap”.

En Amérique Latine, Nortec Collective est devenu la formation électronique la plus importante, et leur album a reçu des articles élogieux de revues aussi importantes que Rolling Stone, LA Times, XLR8R, et le NY Times. Un des titre de l'album a même été classé numéro 1 au top des ventes digitales sur iTunes et eMusique, la première semaine de sa sortie. La musique du groupe a été utilisée dans les films “Fast Food Nation” et “Babel”, ainsi que pour les jeux vidéos “FIFA Soccer” et “FIFA Street 2”. Un livre d'art dédié au phénomène Nortec, et intitulé “Paso del Nortec – This Is Tijuana”, a été publié aux Etats- Unis, au Mexique et en Europe.
Les autres membres du Nortec Collective projettent des sorties en 2008, ainsi qu'un nouvel album du collectif en son ensemble.



“Avec “Tijuana Sessions, Vol. 3”, on s'est concentrés sur la rencontre des vocodeurs,claviers et boîtes à rythmes avec l'ambiance Norteño”, explique Pepe Mogt (Fussible). “Cette fois-ci, on s'est beaucoup plus penché sur le son acoustique. On a tenté d'obtenir un meilleur équilibre entre acoustique et électronique. Si certains morceaux de “Tijuana Sound Machine” datent d'il y a moins d'un mois, d'autres existent depuis au moins deux ans. En fait on a écrit beaucoup de ces chansons sur la route en faisant la promo de “Tijuana Sessions”. Suite à l'enthousiasme phénoménal avec lequel la critique et l'industrie du disque ont accueilli “Tijuana Sessions, Vol. 3”, Nortec Collective a effectué une tournée mondiale, jouant devant des publics extatiques, en Amérique Latine, aux Etats Unis, en Europe, au Japon et en Australie. Une grande tournée américaine est prévue pour Bostich and Fussible suite à cette nouvelle sortie. “Dans chaque endroit où nous avons joué, que ce soit en Australie, au Japon ou aux USA, le public a réagi différemment” explique Fussible. “Même au Mexique, les réactions sont différentes d'une ville à l'autre.
Mais au fond, qu'ils l'aient découverte par l'intermédiaire d'un ami ou sur Internet, ils viennent tous nous voir pour la musique, et ils sont super enthousiastes. En fait, le plus fun,le véritable challenge, c'est quand on joue dans des festivals en face de gens qui entendent notre musique pour la première fois.”

“Nortec crée un nouveau son lounge, pour la danse, comme pour la détente...”
ROLLING STONE


“Nortec est arrivé à ses fins : créer une ambiance sonore qui
évoque cet endroit bizarre, stimulant, inquiétant et
prometteur qu'est leur ville natale.”
LOS ANGELES TIMES


“La musique régionale Mexicaine est la musique qui se vend le
mieux aux Etats-Unis. Mais la musique du Nortec Collective
donne aux sons vieillots une deuxième vie : elle les rend cool.”
THE NEW YORK TIMES


“Quatre ans après avoir transformé le paysage de la musique
Latino avec son mélange inédit d'électronica rêveuse et de banda
sinaloense, Nortec revient, revitalisé et pop sur “Tijuanan Makes
Me Happy”, et troque avec joie ses samples habituels contre de
vrais musiciens.”
CHICAGO TRIBUNE


“Avec ses sons étranges de tubas qui se mélangent à un
beat dub plus familier, et des breakbeats plus hip-hop, cet
album devient une invitation à se perdre irrémédiablement
dans les clubs de Tijuana. L'utilisation de musiciens
ajoute un air de mélodie et de maturité.”
NY NEWSDAY


“Qui aurait pu se douter que la techno et le Norteño se mélangeraient
si bien ? Nortec Collective l'a fait, avec un son fun, branché et innovant.”
TUCSON CITIZEN

Toutes les vidéos de Nortec Collective: le plus gros cartel d'electro d'Amérique Latine