Antisociale , j'ai perdu mon sang froid pour y mettre came et vih , c'est le prix de ma liberté

Antisociale , j'ai perdu mon sang froid pour y mettre came et vih , c'est le prix de ma liberté

par eesri

1 vidéo

4 abonnés

Je pense que le titre de la page en dis deja assez long mais je peux rajouter quand meme que ces 12 dernières années j'ai commencer mon combat pour accepter de me soumettre a ce que la societé impose comme acceptation immorale, je l'ai fait pour vivre un amour qui dure encore et toujours avec un homme qui comme moi a manger la vie par les deux bouts et recolter la meme merde qui soi disant emeut tant de monde , c'est pourtant pas ce que j'en ai vue mais bon ... On est parti d'un passé toxicomiaque assez lourd , sautant sur l'arrivée de la methadone en France pour ne plus vivre les consequences sociales et legales qu'implique la prise d'heroine et nous avons vécu 3 ans en appartement therapeutique sur Paris destinés au Seros. Perso, je me suis toujours bien demmerder nivo boulot et j'ai commencé ma vie professionnelle dans le socio-educatif ou j'ai exercé 5 ans en tant qu'educ pour enfants, ados , jeunes adultes mais apres ma seropositivité j'ai voulu changer de taf car en galerant d'assos en assos je me suis pris de passion pour l'informatique et j'ai donc demandé a la COTOREP une reconversion professionnelle et jai decroché un diplome afpa de Technicien Assistant aux Utilisateurs de l'informatique. Mon mec lui qui est plus vieux et qui n'a pas eu de scolarité ou presque , avait des connaissances autodictates poussées en info et c'est lui qui m'a tout appris avant meme que je passe mon diplome. mais lui ne pensait pas pouvoir esperer un boulot dans ce secteur avec son passé deliquant, il se trompait et je me suis battue pour qu'il y croit et grace au CNAM qui valide les competences pro de chacun , il est ressorti avec un VAP bac + 3 en systeme et reseaux et s'est inscrit aux cours du soirs directement en probatoire ( il a sauté deux ans) , cette carte CNAM lui a permis de commencer a prospecter les SSII et au bout de 6 mois de recherche , de progres dans les entretiens , bingo il a decroché un CDI dans une SSII. De mon coté, j'ai decroché un CDI chez GFI informatique au sein de l'equipe systeme de la section qui gère les progiciels de gestion de la paie et des finances de la majorité des mairies et conseil regionaux de FRANCE . C'etait le pied mais la maladie nous a rattrapé apres deux ans de boulot et nous voila en longues maladies pendant 3 ans et aujourd'hui en invalidité permanente. Heureusement, nous avons droit au regime prevoyance de nos boites ce qui fait que financièrement c'est la meme et tout aurait pu bien se passer si nous n'avions pas ouvert un compte dans la banque ou bossait mon pote et dont le chef d'agence , un allumé complet, nous ai pourri la vie au point d'un faire un enfer... Je me suis epuisée contre le service clientèle et il se sont foutu de moi de A a Z. Un vrai roman de science fiction. Abus de faiblesse, menace par telephone, recuperation de prelevement honoré apres 8 a 15 jous aupres du creanciers , rejet de cheque honorable a 24h pres et le pompon opposition sur la presentation au compte de tous nos prelevements dont le loyer et ça pendant 6 mois et bien sur pas de chequiers ni de carte et devinez nos revenus : 3600€ /mois mais sans dates fixes vu que pendant trois c'etait secu + mutuelle qui nous payait et il s'est ai donné a coeur joie. Resultat, aujourdhui, nous sommes expulsés par France Habitation qui est train de faire le menage dans la cité car un plan immobilier est en cours au vue de toutes les constructions de standing qui se sont construites tout autour. Pas de relogement fo pas rever... Et pourtant nous sommés en invalité permanente cat. 2 de la secu , pensionné une misère par l'etat , c l'hallu complete. Imagine dans l'etat psychologique dans lequel tu peux etre au bout de trois ans de persecution pour un chef d'agence qui refuse de confier la gestion du compte alors que ses superieurs interdisent que les chef d'agence gerent des comptes de particuliers , apres qu'il t'ai mis tous tes creanciers a dos c'est la terreur de l'huissier qui menace de tout te prendre alors au bout d'un moment tu laches prise et tu fais comme si ça n'existait pas , tu ouvres presk plus le courrier, tu reponds plus au telephone sans savoir qui est bout , bref tu laisses couler et tu essais de te faire plaisir quand c'est encore possible. On est parti un mois en thailande , un souvenir inoubliable mais la encore un coup dur a vivre , on aurait pu vivre la bas 8 mois sur 12 , dans le nord , dans un standing 10 fois superieur qu'ici et c'est ce qu'on voulait faire mais mon homme etait deja allé la bas en 1987 et il a fallu qu'il aille une fois a l'hosto americain de chiang mai et a l'epoque c'etait despistage automatique du sida et blacklistage. La première fois qu'on y est allé ensemble , on est arrivé directement a chiang mai et ils ont eté hyper humain et l'ont donc laissé passé mais la deuxième fois qu'on est parti on est passé par Bangkok et la ils ont directement mis pat en zone de transit incarceré et le soir meme a minuit on nous remettait dans un avion pour Paris. Deux billlets aller retour pour la thailande gaché , le choc , la colère , la frustation , dur a avaler.. Nos projets : se tirer de cette cité qui nous a mis dans la coke , partir en mobilhome , bungalow en vendée et prospecter les maisons a louer autour et recommencer a zero. Super la reinsertion quand on est malade.

Toutes les vidéos de Antisociale , j'ai perdu mon sang froid pour y mettre came et vih , c'est le prix de ma liberté

1 vidéo
Trier par :
marley painting marley painting
photo marley painting