Petit déjeuner

1t5j
paroles et musique: François Pernel / Joanna Bertrand La fourchette porte le boudin et la saucisse, fanions de déjeuner, la porte ouverte, bouche, bouchette, céréale, portance en gencive, craquelures d'émail, railleries de gosier, libelluler, sans domicile, paragraphe bestial, pioche à bouffe, tétine à domicile, bizarrerie en long en large Fixe...... tu poses dans ta rêverie. Ton dédain est un soda à la couleur excentrique, combien d'édulcorants à venir ? .... juste dommage... visage tourbière L'étiquette morte de dédain qui se dévisse, lanière de petit pont, une grosse femme tête-de-pie, la pause en défensive, fini le dur du travail, le T-shirt sort vexé, se froisse encore, soutiens-gorge en tension, nerveux, le tout en attente, en intérim... Fixe..... puis s'étire bêtement, comme à peine sortie d'une boite à danse où même que papa maman, l'avaient interdit... serre les dents, il est des choses qu'on n'avale pas complètement. Trahie... toujours par soi.

À ne pas manquer