John Legend - Green Light (feat. Andre 3000)

19c3t
Avec ce troisième album studio, la nouvelle merveille de la soul américaine ne prend aucun risque, en travaillant exclusivement sa touche personnelle de chanteur compositeur raffiné, aux orchestrations à la fois modernes dans la couleur et classiques dans l’esprit. Le premier phare d’Evolver est « Green Light », un hit garanti, illuminé par le rap d’Andre 3000 d’OutKast, et un refrain imparable de Legend, dans sa meilleure voix de tête. Il poursuit avec « It’s Over », co-produit par Pharell Williams et Kanye West, avec un featuring de ce dernier, habituel complice du chanteur de l’Ohio. Kanye West est moins impliqué avec son artiste (Legend est sur le label de West) que lors de ses précédents opus, laissant will.i.am et une flopée d’ingénieurs collaborer avec le rossignol soul. Brandy et Estelle, des amies de la famille, viennent chacune leur tour servir un duo sur une chanson de cet album qui fait la part belle aux balades sucrées et aux acrobaties vocales de ce chanteur aux mélodies douces. Cette fois, il se frotte au reggae à deux reprises, avec « No Other Love » (en compagnie d’Estelle) puis le bonus track « Can’t Be My Lover ». Si le chatoiement des arrangements rend grâce à Evolver, la sophistication n’est pas tout. Cette marque de fabrique de John Legend ne doit pas dissimuler qu’il est moins brillant en termes de chansons mémorables sur ce troisième effort que lors de ses enregistrements passés. Une paresse née du confort de celui qui a déjà tant réussi ? Ou bien un manque de concentration venu d’autres combats, comme celui qu’il a mené, avec d’autres artistes, pour Obama, la chanson « If You’re Out There », coproduite par Trevor Horn, est en effet dédiée au président des Etats-Unis, et a été chantée par Legend lors de la convention démocrate où fut désigné le candidat. Malgré son titre malin, Evolver n’est pas le signe d’une évolution précise, mais bien un status quo dans la carrière d’un chanteur d’immense talent. Qui ne nous laisse pas sur notre faim, mais dont on aurait aimé un menu plus varié.