GUEROUABI - Ya Ali + Ya Mouqabil

3co9j
Né le 6 janvier 1938 à El Mouradia (Alger), El Hachemi Guerouabi grandit à Bélouizdad (ex-Belcourt) où deux passions occupent son temps : le football et la musique.
Bon ailier droit, il jouera sa dernière saison en 1951-52, sous les couleurs de la Redoute AC. Au début des années 50, il commença à s’intéresser à la musique et tout particulièrement à El-Anka, M’rizek, H’ssissen, Zerbout et Lachab. Au music hall El Arbi, il se distingue en obtenant deux prix. Grâce à Mahieddine Bachetarzi, il rejoint l’Opéra d’Alger, en 1953 à 1954, où il chantera Magrounet Lehwadjeb qui fut un suceès.
El-Hachemi Guerrouabi s’est éteint dans la nuit du 17 juillet 2006 des suites d’une attaque cardiaque qui l’a plongé dans un coma profond. Hospitalisé quelques jours auparavant pour insuffisance respiratoire, il n’a pu sortir de son coma et son état de santé s’est rapidement détérioré. On le savait très affecté par l’opération subie pour un diabète, en février 2005 à l’hôpital Saint-Louis à Paris, opération qui lui avait valu d’être amputé d’une jambe. Mais on se souviendra surtout que devant l’insistance des messages parvenant d’Alger, El Hachemi Guerouabi a donné, le 4 juillet 2005, un récital de plus de trois heures dans un Théâtre de verdure tout acquis au maître. Il est vrai que l’artiste était considéré comme l’un des principaux représentants du chaâbi d’Alger, un genre citadin dérivé de la tradition andalouse.
( source : Wikipédia.org )
2 714 vues 4 ans
anka, guerouabi, hadj, ezzahi