Cheb Khaled - Aicha

1czwd
C’est à Sidi-El-Houari, un faubourg d’Oran, que Hadj Brahim Khaled pousse ses premiers cris le 29 février 1960. Tout gamin, ce fils de policier se passionne déjà pour la musique en clamant son admiration pour Elvis Presley et Johnny Hallyday. mais aussi pour la musique égyptienne d’Oum Kalthoum ou le reggae de Bob Marley. Il apprend le chant et l'accordéon et débute selon la tradition, en jouant pour les cérémonies de circoncision et les mariages. A 16 ans, Khaled plaque le collège et enregistre son premier 45 tours : Trig il lici, (la route du lycée), apologie de la drague buissonnière. Il est parmi les premiers à enregistrer sur cassette et tourne dans les cabarets de la côte. Cheb Khaled devient une vedette en Algérie sans jamais passer à la radio : le raï chante les filles et l'alcool et il est interdit d'antenne. 1985. Le raï sort de la clandestinité grâce à une libéralisation du régime qui veut récupèrer le raï et organise le 1er Festival de Raï d'Oran. C'est le premier concert public de Cheb Khaled. Il s'installe en France à partir de 1986 et enregistre Kutche, son premier album, où il évolue vers le jazz et la pop. En 1992, l'album Khaled, produit à Los Angeles par Don Was, entre dans le top 50 français. Le titre (Didi) est le premier grand tube du raï. Il satellise Khaled autour de la planète. En 1993 l'album N'ssi N'ssi sera la bande-son du film Un deux Trois Soleil de Bertrand Blier. En 1996,l'album Sahra, de plus en plus world, il enregistre avec Jean-Jacques Goldman, au Tuff Gong Studio de Kingston avec les cuivres des Wailers et au studio Davout porte de Montreuil avec IAM. L'album Kenza du nom de sa fille, vient juste de sortir(1999). Enregistré aussi avec Jean-Jacques Goldman. Album contient la chanson Imagine de John Lennon faite en duo avec la chanteuse Noa.