Boogers - Like a dog

1ovr
Dans la vraie vie, Boogers s’appelle Chacha et c’est à Tours que Chacha a grandi, entre des montagnes de disques pas classés et maltraités, des jouets cassés, des guitares, des tee-shirts pas pliés et des instruments dont il ne viendrait à personne de soupçonner l’existence. Pendant des années, Chacha est animateur à l’antenne de Radio Béton et réalise des sets de DJ qui font toujours sensation par leur éclectisme absolu. Boogers, lui, profite de son temps libre pour enregistrer ses chansons qu’il distribue sous le manteau. Les premières amours musicales de Chacha s’appellent Weezer, les Pixies, les Ramones, Joe Dassin et Minor Threat. Mais ses toutes premières démos 4 pistes sonnent davantage comme une collection de titres lo-fi pop et dépouillés, souvent hérités de Pavement ou de Cake. Pour quiconque a écouté ces reliques (uniquement « publiées » en cassette), il est évident que Boogers a déjà tout compris des ingrédients du tube, de la chanson qui dit tout en trois minutes, riche en ponts reggae et en refrains vainqueurs. Chacha va multiplier les expériences, tout d’abord en qualité de batteur avec Rubin Steiner (avec qui il tourne encore), puis enregistrant quelques titres pour les compilations du label Travaux Publics. Mais c’est pour l’enregistrement de In The Step que Chacha va pour de bon revêtir sa peau de Boogers et ne plus s’en défaire. Enregistré dans son (tout) petit studio tourangeau, ce premier album a l’apparence d’un fourre-tout. Mais vous verrez vite qu’il tape dans un mille différent à chaque titre : hip-hop foutraque famille Beastie Boys (« Something For You », « Takata »), garage-rock déglingué (« Jacomo », « Ashtray », « My Heroin »), pop synthétique ludique (« Do You Have a Lot of Work Today ») ou ultra-élégante (« Polygamia ») … Tout y passe avec un sens de l’économie et du dosage qui donne toute sa cohérence à l’album. Quant aux shows de Boogers, c’est un mélange de rock high-energy, de hip hop, de samples pillés sans culpabilité, de ska et « d’électronique ». Soit le mélange définitif entre les Ramones, les Specials, les Beastie Boys et Jean-Jacques Perrey. Si un jour, vous êtes à Questions pour un Champion et que l’on vous demande : « Top quel est le mélange définitif sur scène entre les Ramones, les Specials, les Beastie Boys et Jean-Jacques Perrey ? », répondez « Boogers !!! ». Ça lui fera un peu de publicité et en plus, vous êtes sûrs de gagner. Amers, les autres fonceront acheter leur exemplaire de In The Step après avoir perdu la manche (et alors à vous les cadeaux !).