Asmahan - Ya habibi taâla

11tek
Asmahan (أسمهان), de son vrai nom Amal El Atrach (née en novembre 1918 sur un bateau grec et décédée en 1944 en Egypte) est une chanteuse,cantatrice et actrice syrienne. Elle est la sœur de Farid El Atrache.
Lors de sa naissance sa famille était en fuite (son père Fahd, sa mère Alia et ses deux frères Fouad et Farid) à bord d'un bateau grec en direction du Liban.
Sa mère, accessoirement musicienne Alia, inculque à ses enfants les vertus de la musique.
En 1924, de nombreuses pressions au Liban conduiront la princesse Alia a émigrer avec ses enfants en Egypte.
À l'image de son frère Farid, Asmahan devient rapidement une prodige. Plus tard, alors que la carrière de Farid est en plein essor, le producteur/compositeur Mohamad El Qasabji se penche sur le cas d'Amal, et c'est le compositeur Daoud Hosni qui l'affuble du nom de scène d'Asmahan ("la sublime", en arabe).
Asmahan se rend célèbre grâce à ses participations à de nombreuses comédies musicales cinématographiques tels qu’Intisar El-Shabab et Gharam Wa Intiqam (dont est tiré le tube Layali El Ounsi Fi Vienna).
Mais ce qui fait la particularité d'Asmahan, c'est son chant mélancolique et inspiré par la musiques européenne comme sur le troublant Ya Touyour (composé par Mohamad El Qasabji) ou encore l'émouvant Layta Lil Barraq, ce qui fascinera le public arabe, pourtant peu sensible à la musique occidentale, surtout à l'époque.
Quand elle était jeune un diseur de bonne aventure lui avait dit que comme elle est née dans l'eau elle mourra dans l'eau. Depuis ce jour Amel a toujours eu peur de l'eau. Elle meurt noyée avec son amie dans un accident de voiture le 14 juillet 1944, néanmoins, le conducteur est parvenu à échapper à la mort tragique. Malgré sa trop courte carrière, Asmahan aura marqué la chanson arabe par sa poésie et sa passion pour la mélancolie théâtrale.

À ne pas manquer