k-lead fait son retour

k-lead fait son retour

par Klead

17 vidéos

37 abonnés

Bonjour K-lead ! Je vais commencer par te poser la question classique. Depuis quel âge exerces-tu le chant ?
Depuis l’âge de six ans. Mon prof de musique me poussait a m’inscrire dans une chorale mais à cette époque la musique ne m’intéressait pas trop…Et c’est trois ans plus tard
que j’ai vraiment eu envie de pousser la chansonnette !

En quelques mots, peux-tu me parler de ta formation artistique ?
J’ai d abord pris des cours de piano et de guitare puis j’ai intégré une troupe de gospel et là, coup de foudre avec le chant !
C’est en 1996 que j’ai écrit mon tout premier texte, « Si j’avais su », qui est devenu quelques années plus tard l’un des tubes du groupe Médiom, dont j’étais chanteur.
Mon tout premier groupe s’appelait Ghost of Love. J’écrivais et je composais des titres, on a fait quelques scènes dans la MJC du quartier mais j’avais envie d’aller plus loin. J’ai commencé à bosser avec des compositeurs dont « DJ yo » , et je continue a tracer mon chemin.

Tu as donc touché à différents styles musicaux. Au jour d’aujourd’hui, comment définirais-tu ton propre style ?
J’essaye de me faire plaisir et de chanter tout ce que j’aime.
Le r&b et le cruck pour le côte groove et soleil,
la soul et la variété car c’est ce qui correspond le mieux à mon timbre de voie. Donc je définirais plutôt mon propre style comme le métissage de ces différents courants musicaux .

Tu m’as parlé tout à l’heure de ton premier groupe Ghost of love. Peux-tu m’en dire un peu plus ?
En 1997, j’ai reçu la visite du directeur de la MJC du quartier. Il savais que je faisais de la musique et il m’a proposé de rencontrer de jeunes artistes du centre, Hacene, Yang et Bruno, qui cherchaient un compositeur. J’ai accepté sa proposition et comme le groupe n’en était qu’à ses balbutiements, j’ai pris les choses en main. Ainsi est né Ghost of love.

Et combien de temps a tu chanté avec ce groupe?
Une année entière et j’en garde de très bons souvenirs. Mais je commençais a m’ennuyer : toujours les même chansons, les même scènes…Je n’avais plus l’impression de progresser alors j’ai intégré de nouveau la troupe de gospel dans laquelle j’avais commencé à chanter. C’est à ce moment que j’ai commencé à chanter ce qui me plaisait vraiment.

Il te reste des traces de ton année avec Ghost of Love ? Un album par exemple…
Nous avons écrit un album qui s appelait Groove of love mais nous n’avons jamais eu les moyens de l’enregistrer. Il était composé d’une douzaine de titres dont un que j’avais signé en solo «Je croyais en l’amour ».

Parlons maintenant de ton 2ème groupe, MedioM. Comment l’aventure a t’elle commencé ?
En 1999, lors d'une audition, j’ai fait la rencontre d’un jeune artiste, Shaf. Il m’a invité a écouter ses compositions dans sa voiture et le projet MedioM a démarré.
Nous avons écrit et composé plus d’une vingtaine de chansons dont « Danse », qui nous a fait connaître en 2000. L’un de nos objectifs était de proposer à notre public un panel de chansons coloré : « J’aimerais tellement », un RaïnB en duo avec Cheb Mounir , « Si j avais su », un morceau acoustique à la guitare, « Un jour sans prière », chanson que nous avons écrit pour l’association Défi Sida dont nous étions ambassadeurs…Nous avions appelé notre album « Eternel », en référence à l’un de nos titres phares « Mon amour est éternel ».

Il me semble que vous vous êtes souvent produits en public…
Oui, de nombreuses fois, et le plus souvent dans Lyon et sa banlieue. Nous avons fait toutes sortes de scènes, comme des concerts privés, des représentations dans les foyers pour enfants ou les hôpitaux, des concert au profit d’associations (Défi Sida, Aidons les enfants d’Algérie…), des concerts en boîte de nuit…Nous avons d’ailleurs assuré la première partie de Jonathan au New Magic, lors de son passage à Tarare.
J’ai aussi beaucoup aimé travaillé avec les radios locales comme Hit & sport, radio Trait d’union, radio Salem…

Pour finir sur ton actualité, tu as décidé de te lancer en solo depuis le début de l’année. Quels sont tes objectifs?
Médiom a eu beaucoup de succès mais j’ai décidé de tourner la page début 2007, pendant la préparation de notre 2ème album. J’avais besoin de renouveau et de m’affirmer par moi-même avec mon propre style et mes propres envies.
Depuis, j’ai eu une proposition de production par une maison de disque mais je ne me précipite pas, je veux prendre mon temps…Je travaille actuellement sur le premier titre de mon album, « VIP », et je suis en train de monter ma nouvelle équipe. J’espère pouvoir proposer un album riche en couleurs et varié pour que chacun puisse l’apprécier…

Merci K-lead d’avoir répondu à mes questions…Je crois que tu voulais terminer cette interview par quelques remerciements…
Oui, je voudrais prendre le temps de remercier toutes les personnes qui me soutiennent et travaillent avec moi sur mon projet.
Tout d’abord ma maman. Tu me soutiens depuis mes débuts et je ne te remercierai jamais assez.
Jo, pour toutes les nuits blanches où tu as travaillé sur mon site, mon blog et mes projets musicaux.
Vivi, malgré ton emploi du temps surchargé, pour les jolis textes que tu m’écris et pour avoir osé chanter dans un micro.
Salem, pour tes bons conseils, tes idées venues d’ailleurs et ton talent musical tout simplement.
Bram’s, pour tes compos qui font bouger le dancefloor.
Et ma Lore, pour ton engagement avec moi dans ce projet, pour supporter ma bonne et ma mauvaise humeur. Merci de croire en moi.

Toutes les vidéos de k-lead fait son retour